Septembre, douceur, rentrée et nouveautés

Publié le 23 septembre 2018

Une douceur

La plage est à nous !

Quand on a la chance de vivre au bord de la mer, on apprécie septembre. On ne l’associe pas au retour dans les profondeurs du métro, au bruit de la ville, au rythme essoufflant des journées de semaine imposé par les longues distances entre la maison, l’école, le travail, la nounou.

Septembre, c’est une douceur. Les plages s’aèrent, le remblai et le port sont moins piétinés. On retrouve la ville comme on retrouve un jouet que l’on a prêté à un copain venu à la maison et qui n’a pas la chance d’avoir le même jeu chez lui. 

On se pose au bout de la petite jetée, à l’extrémité du chenal, face à l’océan et on se ressource, on recharge les batteries sous un soleil encore chaud, mais plus brulant.

L’heure de la rentrée

C'est la rentrée
C’est la rentrée, tout le monde au travail.

Que nous vivions au bord de la mer, à la campagne, en montagne ou en métropole, il y a deux opportunités que nous offre septembre dont nous pouvons tous profiter. 

La première c’est de commencer une nouvelle année, celle qui nous emmènera jusqu’à juin prochain. Cela signifie que nous pouvons mettre les compteurs à zéro, prendre de bonnes résolutions ou nous fixer de nouveaux objectifs. 

La seconde, c’est de nous offrir une dernière chance de terminer l’année 2018 en beauté. Reposé, dopé à la vitamine D, on est reboosté pour profiter de ces quatre derniers mois, pour remettre un peu d’ordre, achever ce qui n’est pas terminé, corriger ce que l’on a raté, tenter ce que l’on n’a pas osé.

Pour ma part, je mélange un peu les deux. J’ai noté une ou deux choses que je souhaiterai faire avant juin. Et à côté de cela, j’essaye de faire le ménage, de revoir des choses qui ne me plaisent plus et de clôturer les dossiers de cette année civile.

Nouveautés

Ainsi, j’ai revu le site, corrigé la forme et j’ai décidé d’y publier une mini-nouvelle chaque semaine. Je ne me donne aucun critère de thème, de longueur, de format. En outre, je ne pourrais être garant d’une parfaite constance dans la qualité des histoires. Parfois ce sera bon, tant mieux. Parfois ce sera mauvais, tant pis. L’objectif est seulement d’écrire et de s’obliger à publier. Car, ceux qui écrivent le savent très bien, la régularité est une règle d’or comme elle l’est pour toute discipline, sportive ou artistique. 

J’ai aussi ajouté un système de note. D’une à cinq étoiles, vous pourrez noter chaque histoire, ce qui me permettra d’identifier quelles sont vos préférées.

Maintenant, à votre tour, prenez un crayon, une feuille et notez une ou deux choses que vous aimeriez changer avant la fin de l’année 2018. Puis ajoutez une ou deux choses que vous aimeriez faire avant le prochain été.

Puis lancez-vous.

Au pire, vous pourrez tout recommencer le 1er janvier.